Présentation du village

                                                                                               La commune des Plantiers est composée d'un bourg, ainsi que de dix hameaux répartis

                                                                                               sur  un vaste territoire (plus de 3000 hectares) dans la Vallée Borgne : Bourgnolles, Faveyrolles,

                                                                                               La Theule, Monteils, Souliès, Le Cros, Le Mas Lautal, La Bécède, La Hierle, et Saint Marcel de 

                                                                                               Fontfouillouse, où se perpétuent les activités d'agriculture, d'élevage et d'apiculture. Deux

                                                                                               "borgnes" (rivières), venant du Col de l'Asclier et du Col du Pas, se rejoignent aux Plantiers.
 


                                                                                               Niché dans la vallée, à 416m d'altitude, le village est entouré de crêtes boisées (appelées

                                                                                               localement "serres") : serre des Clapisses, serre de Borgne, serre des Tours... Il fait partie d'un

                                                                                               secteur inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, les Causses et Cévennes. La

                                                                                               valeur universelle de l'expression dans l'espace des pratiques d'élevage multiséculaires de ces

                                                                                               territoires est ainsi reconnue, de même que les savoir-faire et traditions associés.
 


                                                                                              La commune des Plantiers fait partie de la Communauté de Communes Causses Aigoual

                                                                                              Cévennes, et de l'Aire optimale d'adhésion du Parc National des Cévennes.

Accès au village

La commune des Plantiers est située à l'Ouest du Département du Gard, au coeur des Cévennes, à une heure de route d'Alès. On y accède soit par la route départementale 907 venant de Saint Jean du Gard (à 20km), soit par l'autoroute A75 : Florac, Saint André de Valborgne, ou Saint Roman de Tousque. On peut également arriver au village après avoir emprunté le col de l'Asclier (RD 20) en arrivant de Sumène ou celui du Pas (RD 193) en arrivant de Valleraugue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Histoire du village

 

Jusqu'en 1874, la commune était nommée Saint Marcel de Fontfouillouse "fontaine feuillée", du nom de l'un de ses hameaux, situé près d'une voie de transhumance, allant de Sainte Enimie aux Plantiers. Au XII° siècle, des moines bénédictins y avaient établi un prieuré, dont il subsiste un édifice roman, l'église Saint Marcel de Fontfouillouse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet établissement religieux représentait une étape privilégiée pour les déplacements, entre Causses et littoral, des moines de Saint-Chaffre, qui s'étaient installés en 951 à Sainte-Enimie, véritable noeud de drailles. Les moines se lancent dans des défrichements et plantent des châtaigniers.

L'histoire du village, dont les habitants étaient majoritairement huguenots (comme dans la plupart des communes des Cévennes), a été très marquée par les guerres de religion. Après la défaite des albigeois en 1213, certains furent prisonniés et confiés à la garde des moines bénédictins qui choisirent de vivre dans notre région.

Le blason de la commune reprend les armoiries de la communauté, "d'azur, à une fontaine d'argent, accostée de deux arbres d'or, sur une terrasse de sinople" (Cf dictionnaire Eugène Germer-Durand).

 

 

 

 



En 1874, la commune prit le nom du hameau qui était devenu le plus peuplé, Les Plantiers, où avaient été transférées, depuis plus de 40 ans, la maison commune et les archives municipales.

 

 

Le Patrimoine

 

La commune des Plantiers abrite un vaste patrimoine, qui mérite très largement le détour.

 

                                                                                                                   - Le Château des Plantiers : construit à proximité immédiate du confluent

                                                                                                                     des deux borgnes, le château présente un plan irrégulier, organisé autour d'une

                                                                                                                     cour intérieure, et comporte une belle porte en ogive du XV° siècle, appareillée

                                                                                                                     dans un schiste amphibolique couleur vert d'eau. Chaque angle de l'ensemble

                                                                                                                     est renforcé, soit par l'ancien donjon, de plan carré (angle sud-ouest), soit par des

                                                                                                                     tourelles circulaires (côté nord) ou par une échauguette (côté est). Cet édifice

                                                                                                                     médiéval a été très remanié au XVII° siècle et les murs extérieurs dotés de croisées

                                                                                                                     à meneaux. Pillé et incendié en 1703 par une bande de camisards, le château a été

                                                                                                                     remis en état sur ordre de l'Intendant du Languedoc.

- La Maison de l'eau : l'ancien moulin, implanté à l'entrée du village, accueille un

écomusée qui présente des expositions ludiques sur le thème de l'eau, cette ressource si

précieuse, que les cévenols ont su gérer au cours des siècles avec économie, mais qui peut

également être destructrice. Le musée comporte huit salles et une promenade extérieure.

Un cheminement extérieur, accessible aux seuls visiteurs de la Maison de l'eau, permet de

bénéficier d'une superbe vue sur le village, le pont, et le cours d'eau (ouverture de la

nouvelle saison 5 mai 2018 au 30 sept. 2018)

                                                                                               - Le temple : il se signale par deux piliers qui encadrent un portail de fer. Ce lieu de

                                                                                                 culte est un élément patrimonial important, dans une région qui a été très marquée

                                                                                                 par les guerres de religions. Détruit en 1685 par les dragons de Louis XIV, il a été

                                                                                                 reconstruit en 1833. Son volume sobre est surmonté par un clocheton en brique.

 

- L'église Saint-Marcel de Fontfouillouse : elle est située à quelques

kilomètres du centre des Plantiers, dans le hameau du même nom. Elle faisait partie

d'un prieuré bénédictin. L'église romane a été construite en plusieurs phases. L'abside

et le chœur datent du début du XII° siècle, la nef voûtée en berceau brisé de la

seconde moitié du XII° siècle, alors que la chapelle méridionale aurait été ajoutée au

début du XIII° siècle. L'église est mentionnée dans le cartulaire du prieuré Notre-Dame

du Bonheur en 1249. Les moines avaient défriché les hauteurs voisines et y avaient

effectué des plantations de châtaigniers et mûriers.

 

                                                                                                                                 

 

      

                                                                                                                                 - La tour de Monteils : Construite sur un éperon rocheux, ses

                                                                                                                                   vestiges surplombent majestueusement le hameau de Monteils. Cette

                                                                                                                                   tour sarrasine faisait partie d'un château qui occupait une plateforme

                                                                                                                                   de 400m² environ. Les maisons du hameau sont en partie construites

                                                                                                                                   avec les pierres du château.

 

 

 

 

 

 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now